Développeur : bien choisir son nouveau job en CDI.

  • Benjamin · Senior Tech Recruiter
  • 11 Mars 2020
  • Temps de lecture : 6'30 min
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur google

On a tous un ami qui a déjà quitté son nouveau job seulement quelques jours après avoir démarré : parce que les missions n’étaient pas conformes au poste promis, parce que l’ambiance était très tendue, parce que le code en place était catastrophique… les raisons ne manquent pas !
Pour éviter de se planter dans son choix, voici 10 points essentiels à prendre en considération 💪

# L’Environnement Technique

C’est évident, connaître les technologies en place est primordial. Selon une étude récente réalisée par Stack Overflow , c’est même le critère n°1 lorsqu’on recherche un nouveau job.
Mais plus que de connaître la stack complète, il est important de se renseigner au sujet des évolutions passées et des éventuels changements à venir. Quel legacy ? Quel état du code ? Y a-t-il une refonte prévue ? Quel est le pourcentage de maintenance (TMA) dans le poste VS de développement de nouvelles fonctionnalités ou de nouveaux projets de A à Z ?

# Le rôle

L’adéquation avec vos souhaits doit être très bonne :
• Un poste de développeur peut avoir un périmètre plus ou moins large : serez-vous en contact direct avec le client ou des interlocuteurs internes ? Devrez-vous toucher un minimum à l’infra (sans pour autant être devOps) ? Pourrez-vous être force de proposition d’un point de vue technique ? Ferez-vous de la veille ? Aurez-vous une liberté d’action réduite ?
• Dans le cadre d’un poste de développeur fullstack, cherchez par exemple à savoir quel est le ratio de développement backend VS frontend (estimation en % si possible pour avoir une meilleure idée).
• Dans le cadre d’un poste de Lead : les responsabilités sont-elles uniquement Techniques (Lead Tech) et/ou Humaines (Lead Dev) ? La notion de Lead est-elle officielle (statutaire) ou officieuse (de façon naturelle) au sein de l’équipe ?

Donnez la priorité aux postes clairs, bien définis, qui laissent aussi une certaine marge de manœuvre : évolution des missions dans le temps, possibilité de travailler sur un sujet plutôt qu’un autre en fonction de l’avancement de la prod…

Pensez aussi à votre niveau d'expérience : un développeur senior doit s’assurer qu’il ne s’ennuiera pas dans un poste sous dimensionné et inversement pour un développeur junior qui devra faire attention aux compétences minimum requises (pas forcément évidentes à cerner).

⚠️Il y a malheureusement encore trop souvent de différences entre le poste promis et la réalité du quotidien ; soit par erreur involontaire (mauvaise visibilité sur les besoins interne, manque de compétences techniques), soit intentionnellement et de façon malhonnête (souvent pour attirer des développeurs rares à tout prix). Il faut donc être vigilant et poser les bonnes questions pour avoir une idée plus précise de l’environnement dans lequel vous allez mettre les pieds. Voici d'ailleurs quelques conseils pour réussir votre entretien .

# Les sujets Techniques

Sur quels sujets allez-vous concrètement travailler ? Quels sont les enjeux / challenges techniques ? Cherchez à avoir toutes les informations importantes et précises : s’agit-il de développement logiciel (plusieurs produits ?), de sites web, d’applications web / mobile / hybrides, de plateformes ? Combien y a-t-il de projets différents à mener de front et combien de temps durent-ils ? Allez-vous travailler sur de l’architecture distribuée, du microservices, des sujets cloud, scraping, data mining… ? Quelles sont les problématiques principales du projet : forte charge, volumétrie, sécurité, UX… ?

# Le type de société

Plusieurs classements sont possibles : par secteur d’activité, taille, produit, service… Chacun aura sa préférence parmi les choix qui s’opposent généralement :

ESN ou Client final :
• ESN (Entreprise de Service Numérique, anciennement SSII) : il s’agit généralement de postes « au forfait » ou « en régie ». Vous travaillerez pour un ou plusieurs clients de l’ESN, soit dans les locaux de ces clients, soit dans les bureaux de l’ESN qui vous embauche. Les projets et missions sont plus ou moins longs : de quelques jours à plusieurs mois / années.
• Client final : en poste directement au sein d’une équipe interne (startup, éditeur de logiciel, Pure Player, agence web…)

Startup, PME ou grand groupe : tout dépend de votre sensibilité, il y a des avantages et des inconvénients dans les 3 cas ! Attention cependant aux pièges classiques à éviter :
• En startup : attention à l’équilibre pro / perso et à la solidité financière de l’entreprise.
• En Grand Groupe : attention aux perspectives d’évolution parfois limitées, aux périmètres restreints et aux équipes parfois impersonnelles.

Projet unique ou multi-projets : préférez-vous travailler sur un seul projet long terme ou sur plusieurs projets en même temps (en agence web par exemple) ?

Pensez au secteur d’activité et choisissez un domaine fonctionnel qui vous intéresse : Environnement (Greentech) banque ou finance (Fintech), santé (Medtech, E-santé), éducation (Edtech), loisir, RH, assurance (Assurtech), marketing…

# Les perspectives d’évolution

Souhaitez-vous en priorité augmenter votre salaire, vos responsabilités techniques, humaines, vos compétences ? Souhaitez-vous devenir Lead tech, Lead dev, Chef de projet, Expert technique, Architecte, CTO… ?
Le management n’est pas fait pour tout le monde et l’expertise technique non plus.
Si vous accordez une importance particulière aux perspectives d’évolution, renseignez-vous un maximum. Assurez-vous qu’elles existent et que le délai estimé pour évoluer est raisonnable. Les perspectives d’évolution de l’équipe, des produits/services et de la société sont aussi à prendre en considération.

# Les conditions et l’environnement de travail

Flexibilité éventuelle des horaires, télétravail, matériel et outils en place, localisation du poste et temps de trajet, parking, transports en commun, restaurant d’entreprise, restaurants proches pour la pause déjeuner… la liste est longue.

Relevez les points positifs et négatifs : locaux modernes, neufs, spacieux, agréables ou non (attentions aux bureaux exigus de certaines entreprises qui économisent de la place à cause de loyers exorbitants en centre-ville). Regardez bien où vous serez installé et non pas uniquement le salon confortable dans lequel vous passez votre entretien d’embauche. L’équipe IT est-elle géographiquement rattachée aux autres équipes ? (Ce n’est pas le cas partout).

# L’organisation interne et les bonnes pratiques

Quelle est l’organigramme en place : des chefs de projets, lead developers, Product Owners ? Serez-vous directement rattaché au CTO ?

Quelle est la culture / politique hiérarchique : L’organisation est-elle plutôt souple avec une hiérarchie assez plate ou au contraire plutôt rigide avec des prises de décisions très cloisonnées ? Les prises de décisions ont l’air plutôt lentes ou rapides ?

Quelle est la méthode de travail : L’équipe technique fonctionne-t-elle en méthodologie agile (Scrum, Kanban) ? Avec des sprints d’1, 2, 3 semaines ? Utilisent-ils des outils collaboratifs, Git, Slack, Jira… ? Aurez-vous des contacts directs avec les clients ou des interlocuteurs internes d’autres services (marketing, produit etc.)

Quelles sont les bonnes pratiques en place : Revue de Code, TDD, Tests unitaires, Tests d’intégration, Tests automatisés ? Y a-t-il une équipe QA ?

L’entreprise a-t-elle un process d’onboarding (processus d’intégration des employés) ?

# La Rémunération

Quelle est la politique de rémunération de l’entreprise pour un CDI : s’agit-il d’une rémunération fixe ou fixe + variable ?

Le salaire variable est-il défini :
• Sur objectifs personnels ou d’équipe ?
• Sur objectifs mensuels, trimestriels ou annuels ?
• Sur objectifs qualitatifs ou quantitatifs ?

Le salaire fixe est -il appliqué sur 12 ou 13 mois ?

Existe-t-il des primes régulières ? Une participation aux résultats de l’entreprise ? La possibilité de prendre des parts dans la société, BSPCE…

# L’Equipe

Se lancer dans un nouveau job c’est découvrir un nouvel univers et rencontrer de nouvelles personnes que vous allez côtoyer tous les jours, ou presque. Inutile de vous dire à quel point le feeling est important. Assurez-vous de partager les mêmes valeurs, que ce soit la passion pour les nouvelles technologies, l’ouverture d’esprit, le goût de l’innovation…
Sentez l’ambiance de travail et la culture de l’équipe (Jean baskets vs costume, sérieux vs ambiance détendue, tutoiement vs vouvoiement). Des choses sont-elles mises en place pour souder l’équipe : petits déjeuners, déjeuners d’équipe, apéros, séminaires… ?
Sentez-vous que l’équipe technique à l’air reconnue à sa juste valeur ou plutôt mise en retrait, en second plan ?

# Les avantages

Tout est bon à prendre ! Parmi les avantages les plus connus :

• Télétravail partiel (ou à 100%)
• Tickets restaurant
• Restaurant d’entreprise
• Participation ou organisation de meetups, conférences
• Participation aux résultats de l’entreprise
• Infrastructures (salle de pause, de jeux, PS4, Babyfoot…)
• Abonnements (salle de sport, comptes Spotify, Netflix…)
• Comité d’Entreprise (Chèques cadeaux, concerts, voyages etc.)
• Formations internes ou externes payées par l’employeur
• Choix du matériel (PC, Mac / Double écran…)
• Mutuelle (désormais obligatoire, mais certaines sont meilleures que d’autres)
• RTT

A vous de choisir "judicieusement" 😉...

  • Benjamin · Senior Tech Recruiter
  • 11 Mars 2020
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur google
Afin d'optimiser votre expérience, ce site utilise des cookies 🍪, que vous acceptez en poursuivant votre navigation.